Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 18:18

foret  Enfant Haïtien mon frère 

JOURNÉE ÉCOLO

À l’occasion de la  fête nationale  du 18 novembre 2011, commémoration de la bataille de Vertières la maison d’enfants : Enfant Haïtien mon frère  a organisé une visite à forèt des pins, sous la direction du Vice Président Dumas Fils Lafontant, (Frérot), dans le but de sensibiliser les enfants et jeunes de la maison sur la protection de l’environnenment et la relation qui existe entre l’homme et les arbres.

Très tôt le matin (8 :00)  l’embarquement se faisait pour 10 enfants 16 jeunes et 3 intervenants. L’Agronome Adler LAFLEUR connait très bien les lieux devait faire une session pratique sur l’historique et le rôle de la forêt.  Monsieur Paul DORLUS sensibilisait les participants sur la protection de l’environnement et donnait des exemples pratiques. Dumas Fils exposait la nécessité d’une harmonisation entre les hommes et la nature. Philomène, la gardienne des grands s’assurait de la discipline et de la nourriture.

         Une première  observation  a  été faite à Fond Parisien sur le lac Azuei; qui cause ces derniers temps beaucoup de problèmes d’inondation.  La deuxième  à Fond-Vèrettes, une ville presque détruite en 2004 par la montée des eaux, maintenant les gens construisent sur la montagne, La troisième et dernière observation  à Forêt de pins.

         Les participants ont été émerveillés par l’alignement et le nombre de pins qui s’y trouvaient, pour la plupart c’était la première fois qu’ils avaient visité une forêt, la forme de construction des maisons, l’abattage de pins pour faire des planches de bois,  la construction des citernes. Mais la route était une désagréable surprise. Elle était cahoteuse, il fallait passer dans des sentiers étroits ou il y avait une falaise de l’autre côté de la route, parfois le véhicule roulait dans le lit de la rivière, enfin le danger était permanent et ceci pendant 4 heures de temps. Rentrés à 6 :00 du soir, ils étaient tous très heureux de cette bonne journée.

 foret2.jpg

 

 Histoire de la Forêt des pins[1]

La Forêt de pins  est une vaste étendue forestière tropicale et subtropicale de conifères (Pinus occidentalis) qui s'étend de part et d'autre de la frontière entre Haïti et la République dominicaine.

Cette forêt de pins est menacée par la déforestation humaine surtout du côté haïtien. L'État haïtien a créé une réserve forestière afin de protéger ce patrimoine naturel et de limiter le déboisement malgré des moyens insuffisants[.]

 

foret6.jpg

Biotope

Cet espace boisé couvrait à l'origine 15% de l'île d'Hispaniola. Cet ensemble forestier de pins de l'île d'Hispaniola est situé sur des pentes avec des sols peu profonds de carbonate et de latérite. Les forêts de pins couvrent la Cordillère Centrale dont le Pic Duarte de la République dominicaine ainsi que le massif du Pic la Selle et le massif de la Hotte. La forêt de pins croit entre 850 mètres et 3000 mètres d'altitude. Jusqu'à 2200 mètres d'altitude, les pins poussent parmi d'autres arbres de type feuillu. Au delà de cette altitude, les conifères dominent et demeurent les seuls arbres sur les sommets montagneux.

Les précipitations moyennes annuelles varient généralement entre 1000 et plus de 2000 mm notamment entre avril et novembre. Bien qu'irrégulières, les pluies arrivent à maintenir un certain niveau d'humidité dans le sol pendant une grande partie de l'année.

La température moyenne annuelle est comprise entre 18º et 12º et peut tomber en dessous de 0º entre décembre et février, causant des gelées qui sont plus fréquentes dans la steppe de montagne.

foret8.jpg

Déforestation et sauvegarde

La plus grande forêt en Haïti a été dévastée au début des années 1960 pour le compte d’une société privée qui était la propriété des dignitaires du régime parmi lesquels l’épouse du dictateur François Duvalier. Il s’agit de la forêt des pins qui se situait au sud de Port-au-Prince. On a coupé tous les arbres de cette forêt au profit des sociétés américaines qui fabriquaient de l’huile de résine destinée à l’aéronautique[2].

L'état de conservation de cette forêt de pins est vulnérable, en raison de la déforestation due également aux paturages, aux collectes de bois de chauffage et aux feux allumés par l'homme.

Selon Max Antoine, directeur de la commission du développement frontalier, sur 32 mille hectares de forêt il ne reste plus que 9 mille hectares, précisant que la détérioration de l'environnement touche toute la ligne frontalière du lac Azuéi à Anse-à-Pitres. Si le processus de déforestation se poursuit la forêt disparaîtra complètement en 2016 indique Max Antoine expliquant qu'une telle situation entraînera une détérioration du lac Azuéi et des catastrophes écologiques.[]

 

Les deux principales raisons de la grande détérioration de l'environnement dans la zone forestière sont la faiblesse des pouvoirs publics de l'État et la pauvreté des famillesforet9.jpg vivant à proximité de la forêt, elles vendent le pin en friche et les planches.

En 2007, Les membres d'une organisation paysanne encadrés par des techniciens de la commission du développement frontalier ont procédé à la mise en terre de 1500 plantules dans la zone de la forêt des pins.



[1] Sources combinées

Partager cet article

Repost 0
Pour les Enfants d'Haïti
commenter cet article

commentaires

Pour Les Enfants D'haïti.

  • : PLED'H Pour Enfant Haïtien Mon Frère
  • : Enfant Haïtien Mon Frère est une crèche/orphelinat de Port au Prince qui accueille une soixantaine d'enfants. Notre association POUR LES ENFANTS D'HAITI. (PLED'H) a pour vocation d'aider EHMF.
  • Contact

Catégories